“Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie.” disait le sage Confucius.

Choisir, c’est réfléchir et s’engager, cela demande un certain courage que tout le monde n’a pas. Mais certains sont allés au-delà: ils ont créé leur métier de toutes pièces, en fonction de leurs aspirations.

Cette page leur est dédiée! En voici quelques-uns que nous apprécions en particulier.

Parlons d’art

Parlons d’art

Site internet: www.parlonsdart.fr

Diplômée de la prestigieuse école du Louvres, Mylène Lambert s’est tournée vers une voie peu empruntée par ses confrères: être guide. Mais plutôt que de s’adresser à un public érudit, ses visites s’adressent à tous. Des balades guidées permettent à chacun d’apprendre, de comprendre et de s’émerveiller de lieux qui font partie du paysage: les Invalides, le Louvres, la Basilique Saint-Denis… Une fois accro aux visites de Mylène, qui sont la garantie de passer un bon moment, on s’aventure plus loin avec elle, se surprenant à apprécier une exposition de peinture.

Mon objectif principal est de vulgariser, ce qui ne signifie pas que le contenu est creux. Au contraire, c’est mon rôle de vous transmettre des choses complexes avec des moyens simples.

Vous ne trouverez pas de visites pompeuses avec un langage de spécialiste où tout le monde fait semblant de comprendre. Dans mes visites, les termes techniques pouvant poser problème sont systématiquement définis.

Chaque guide a son style : mon but est de faire une visite sympa, conviviale, où l’on peut rigoler, couper la parole du guide, donner son avis.

Epona Club Nature

Epona

Site internet: epona-club.fr

Epona Club Nature, ce sont deux nanas qui n’ont pas froid aux yeux, Agnès et Cécile, et leur bande de poneys. Ces deux cadres sup’ amoureuses de la nature et des chevaux ont tout lâché quand elles ont eu l’opportunité de créer leur activité dans l’enceinte du Château de Saint Germain en Laye.

Grâce à Epona Club Nature, le magnifique lieu, qui comporte 40 hectares de jardins conçus par André Le Nôtre et offre une vue panoramique sur le bassin parisien, a repris une dimension équestre. Et la forêt domaniale de Saint-Germain, qui a longtemps fait partie du Domaine royal en tant que terrain de chasse, est devenu un terrain de chasse au trésor pour galopins en culotte courte.

Epona propose aussi de la médiation animale à visée thérapeutique, des ateliers variés pour se reconnecter avec la nature.

Enfin, des espaces qui étaient auparavant tondus servent désormais de pâturage aux poneys et des parcelles sont même fauchées pour faire du foin. Le ramassage du foin est prétexte à un grand chantier participatif, particulièrement insolite et mémorable dans cet environnement urbain. Retour aux sources garanti!

Addbike

Addbike

Site internet: add-bike.com

Le lyonnais Renaud Colin, comme beaucoup de néo-parents, a été confronté à la question de la mobilité (douce bien sûr) une fois qu’il a eu des rejetons. Il a d’abord essayé d’accrocher une remorque derrière son vélo, mais le dispositif manquait de maniabilité. Et les vélos cargos qu’il trouvait sur le marché (biporteurs, triporteurs) semblaient bien trop cher. En deux ans, il a conçu l’Addbike, un module à deux roues qui se monte sur n’importe quel vélo, prenant la place de la roue avant et le transformant ainsi en vélo cargo. Une innovation astucieuse et vecteur de bonheur en famille ! La société qu’il a cofondée pour le produire et le commercialiser emploie aujourd’hui six salariés.

Pop in the city

Pop In the city

Site internet: www.popinthecity.com

« To Pop In » veut dire « faire un saut quelque part, passer dire Bonjour ».

Pop In the City, c’est un raid urbain féminin d’une journée qui rassemble 600 femmes (par équipes de 2) dans une ville européenne à forte identité. Le but ? Découvrir chaque facette de la ville autrement.

Les raids sont des événements uniques qui déferlent sur différentes villes: Séville, Paris, Hambourg, Genève, Gand, Lisbonne,… Les participantes (appelées “popeuses”) parcourent la ville à la recherche d’indices pour dénicher les “challenges”, des activités proposées par des artistes, associations, cuisiniers, sportifs, artisans et autres locaux passionnés.

Préparation et dégustation de testicules de taureaux, partie de Quidditch, sculpture sur bois, conduite de chiens de traineaux, tyrolienne dans un centre commercial… Les sensations et l’ambiance sont au rendez-vous!

Comme les popeuses ne sont pas sectaires, certaines éditions sont ouvertes aux hommes.

Derrière leur sourire charmeur et leur humour irrésistible, les trois co-fondatrices, Clémentine, Marie et Sophie, sont des entrepreneuses aux nerfs d’acier. La concrétisation de chaque Pop In tient du miracle, tant il y a de parties prenantes et d’imprévus. Elles et leurs sept salariés veillent à ce que le miracle se produise à chaque édition, pour le bonheur des popeuses.